Formation

Un temps d'avance

Comment utiliser les boîtiers auto-ligaturants et les arcs à mémoire de forme de façon opitmale
  • 27/06/2019 Formation de 9:00 à 17:30 Paris

Intervenants

Pr Laurence Jordan, Dr Christian Demange
Langue : Francais

Détails de la Formation

Bien comprendre la biomécanique des alliages à mémoire de forme

Optimiser votre pratique clinique

Utiliser le potentiel de vos appareils fixes auto-ligaturants

 

Non certains gros fils carrés ne développent pas plus de forces que certains petits fils ronds
Non l'ancrage ne dépend pas seulement d'artifices et de systèmes complexes
Non les effets parasites ne sont pas obligatoires
Non les changements répétés de fils ne sont pas indispensables

Oui, avec des moyens simples basés sur des preuves, vous pouvez améliorer votre confort de soins, pour vous et vos patients.

Généralement, l’orthodontiste choisit un arc en «estimant» les forces que celui-ci exercera sur les dents. Le rapport charge/flexion doit être faible et constant afin de respecter les impératifs histologiques et biomécaniques admis par tous actuellement. Les praticiens connaissent ces impératifs et pendant les premières phases de traitement utilisent souvent des fils élastiques ronds de petites sections, pour générer des forces peu élevées. Ils se privent alors d’un certain contrôle radiculaire, notamment de torque, diminuant la lecture de l’information dans les techniques d’arc droit. Ces conceptions sont exactes lors de l’utilisation d’alliages conventionnels mais pas nécessairement avec des arcs superélastiques et à mémoire de forme. La principale particularité de ces alliages est de posséder un module d’élasticité qui évolue au cours de la transformation martensitique. C’est à partir de ce constat que les raisonnements classiques qui visent à diminuer la force appliquée sur les dents, en réduisant la section et/ou en augmentant la longueur du fil, sont à considérer autrement. Les notions d’ancrage et de réactions parasites peuvent aussi être appréhendées différemment. Dès le jour de la pose, le praticien peut utiliser une section carrée ou rectangulaire importante capable d’exprimer les informations contenues dans les attaches tout en générant des forces faibles. Le contrôle du mouvement des racines dans les trois directions de l’espace devient réalité dès les premières phases du traitement orthodontique. 

 

Prix de la conférence

Praticien 420€
par personne

Étudiant 100€
par personne

Formations qui peuvent vous intéresser

Accéder au site GC Orthodontics